[HAPPY METHODE] Comment être heureux ? #11 Pratiquer le bonheur !

[HAPPY METHODE] Comment être heureux ? #11 Pratiquer le bonheur !

23-05-2019

Pour nous suivre :


Vous êtes prêt(e) à passer des heures au travail, à la salle de Fitness, à vous former pour apprendre une nouvelle compétence et vous pensez que le bonheur arrive tout seul ? Cela tombe bien, j’ai une révélation à vous faire :  Tout s’apprend en 20 heures !


Cela veut dire que si nous cumulons ces 20 heures et les faisons d’un seul trait, nous pouvons apprendre un nouveau métier, une nouvelle activité sportive, artistique ? La réponse est oui ! C’est génial, non ? Cela ouvre des perspectives incroyables !

De là à dire que nous pouvons apprendre à être plus heureux en 20 heures, c’est pousser le bouchon un peu loin, non ? Pas forcément. Creusons tout d’abord les autres domaines. Si vous avez la flemme de lire, j'ai fait une courte vidéo au pied levé récapitulative (en bas de l'article) :-)


Cela peut paraitre difficile à croire mais c’est pourtant le cas. Comme l’explique si bien Josh Kaufman dans une conférence TEDx au 10 millions de vues https://youtu.be/5MgBikgcWnY, (à ne surtout pas manquer à la fin de la vidéo, son medley au yuqulélé !)  la  quasi-totalité des ouvrages qui sont édités sur tous les thèmes inimaginables se veulent tellement exhaustifs qu’ils sont bien souvent de véritables pavés indigestes. 

Il explique que tout est parti de K. Anders Erickson, professeur à l’université de l’Etat de Floride, qui parlait de 10 000 heures pour apprendre un nouveau sport, de la musique…soit l’équivalent de 5 ans à temps plein !  

En plus, ce nombre d’heures correspond à ce qu’il faudrait fournir comme travail ou entrainement pour devenir un sportif de haut niveau ou un musicien hors pair. 

Hors, ce n’est pas forcément notre recherche lorsqu’on aborde une nouvelle activité mais c’est une donnée (les 10 000 heures) qui est restée une référence absolue. D’où tous les livres basés sur le principe d’apprendre de A à Z la cuisine, le bricolage, la mécanique…et malheureusement la plupart du temps, on s’arrête à la lettre B et ils  finissent par caler une porte.  C’est pour cette raison que Josh Kaufman a développé cette méthode en 20 heures pour apprendre à connaitre les fondamentaux, devenir autonome et savoir s’auto-corriger.


Il y a quelques années, j’ai acheté le livre des Glénans pour apprendre la voile. Je ne sais même plus si je l’ai ouvert plus de 2 fois. Il faut dire qu’acheter un bouquin de 500 pages pour apprendre à naviguer, ce n’était peut-être pas non plus une très bonne idée :o)


La loi de Pareto

Dans ces ouvrages, la loi de Pareto des 80/20 ou 20/80 est généralement oubliée alors qu’elle s’applique partout, en permanence. Environ 80% des effets sont dû à environ 20% des causes.  

En reprenant l’exemple du livre des Glénans, 80% de ce qu’il faut connaitre en navigation représente 20% du contenu. Et surtout les efforts à fournir pour assimiler les 80% restants ne serviront qu’à améliorer de 20% la connaissance. Cela en vaut-il la peine ?


Autres exemples :

  • environ 20% de vos clients ou produits représentent environ 80% de votre Chiffre d’Affaires. 
  • vous portez 20% de votre garde-robe pendant 80% de votre temps,
  • vous utilisez à 80% de votre temps, les mêmes trajets qui représentent 20% de ceux que vous pouvez faire dans une année.
  • vous avez besoin de connaître les 20% d’une nouvelle activité : musique, cuisine, art qui va permettre de réaliser les 80% de cette dernière.

Maintenant que vous avez réalisé que c’était possible, il ne vous reste plus qu’à choisir ce que vous voulez apprendre. 


"L’émotion est un moteur, s’émouvoir c’est se mouvoir.  L’affect est notre carburant."


Cela veut dire que vous devez apprendre une nouvelle activité que vous aimez, qui vous plait, qui vous touche et qui a du sens. 

Pas ce qui ferait éventuellement plaisir aux autres ou à l’image que vous souhaitez donner de vous sinon vous n’irez pas bien loin dans votre apprentissage. Normalement, à ce stade de la méthode HAPPI,  vous n’en êtes plus là depuis un bout de temps ! :-)


Pour cela, « Soyez dans le flux » : Mihaly Csikszentmihalyi (conférence sur YouTube https://www.youtube.com/watch?v=-vtDaRiMKn4

décrit cet état de flux que des artistes, des sportifs ou tout un chacun ressentons lorsque que le niveau d’aptitude et la difficulté de la tâche coïncident. C’est sûrement pour cette raison que j’adore arroser le jardin :-)


« Si on aime, pas besoin de discipline » 

Jiddu Krishnamurti


« Il est reposant de se consacrer à une tache agréable »

Maria Montessori


L’idée de se mouvoir est donc de commencer à faire quelque chose qu’on aime (alors qu’on s’en croyait incapable) puisque on sait désormais que tout s’apprend en 20 h ! 

Rappelez-vous les heures passées lorsque vous étiez enfant à taper dans la balle ou à faire des châteaux de sable sur la plage. Quelle persévérance ! Il faut dire que nous étions tellement focus et dans le flux de ce que nous faisions. 

Maintenant, en même temps que nous pratiquons un sport, un loisir, nous pensons généralement à tout ce que nous devons faire après et forcément nous ne sommes pas à 100%…



Just do it!

« Juste le faire » !


Nous avons tous débuté un jour alors il faut bien se lancer, se jeter à l’eau si nous voulons tenter une nouvelle expérience. Par contre, si nous attendons d’être en capacité totale théoriquement (le fameux pavé à lire !) pour s’y mettre et trouver la motivation de le faire pour de bon, nous pouvons quelque fois attendre longtemps. 

L’objectif est de passer du côté linéaire au cercle vertueux. Au lieu de finir par « faire », on commence par « faire » car nous savons désormais que nous allons nous débrouiller en 20 heures (+ la loi de Pareto) et nous réalisons que c’est n’est pas si difficile qu’il n’y paraissait. 


Cela ne correspond pas à nos critères d’apprentissage notamment à l’école et cela n’a guère changé au vu des dernières réunions d’orientations auxquelles nous avons participées pour nos enfants (qui sont au collège et lycée). 

Nous devons d’abord nous « gaver » de programmes trop volumineux et indigestes. Sauf à faire une filière courte ou pro, nous apprenons encore trop de manière théorique. Heureusement, quelques stages pratiques par si par là et finalement nous arrivons à décrocher un job avec l’impression (la plupart du temps justifiée) de ne pas savoir grand chose. 

Au bout de plusieurs années, nous sommes devenus de bons professionnels dans notre domaine. Si nous sommes salariés, en approchant la cinquantaine, nous avons peur de nous faire virer car nous coûtons soi-disant trop cher et on nous fait bien comprendre que nous ne  sommes plus « dans le coup » notamment par rapport aux jeunes qui arrivent.  

C’est peut-être exagéré ou caricatural mais surtout quelle connerie de pousser dehors des personnes qui ont autant d’expérience uniquement pour recruter des jeunes moins chers et à priori plus malléables. 

Heureusement, désormais, il existe des possibilités incroyables d’apprendre et se former grâce notamment aux MOOC gratuits, les blogs, les tutos sur You Tube…les écoles gratuites comme l’Ecole 42 à Paris, la Khan Academy…et les possibilités de reconversion sont pléthores et accessibles.


Maintenant, repensez aux activités pour lesquelles vous pourriez  consacrer au moins 20 heures de votre temps. 

En considérant qu’avec votre travail, la famille etc vous pouvez difficilement dégager du temps la semaine, cela voudrait dire que vous  pouvez vous exercer à votre nouvelle activité par exemple pendant 2 h le week-end. 10 week-end et vous vous débrouillez, cela devrait le faire non ? En général, nous sommes comme les enfants, nous voulons que ça marche tout de suite. Nous sommes pressés car nous n’avons pas le temps et nous laissons tomber si nous n’y arrivons pas immédiatement. Mais 20 h, on est quand même sacrément loin des 10 000 heures. 


JUST DO IT !!


« Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. Ainsi l’excellence n’est-elle pas un acte mais une habitude » Aristote


Maintenant que nous avons fait le tour du processus pour une activité quelconque, cela s’applique-t-il à l’apprentissage du bonheur ? 

J’avoue qu’au regard de tout ce que j’ai lu, expérimenté et vécu depuis plus de 20 ans, j’aurais aimé tomber avant sur les 80/20 du bonheur ! :o) En même temps, je ne suis pas certain que j’y aurai cru. J’ai l’impression que l’être humain n’aime pas les choses simples ou alors il préfère expérimenter par lui même. 


Je cite pas mal de références dans mes vidéos [HAPPY METHODE] mais la plupart des ouvrages à part « Comment se faire des amis » de Dale CANERGIE et les « 4 accords Toltèques » de Don JUAN ne sont pas des plus simples à lire et surtout à mettre en pratique. Il y a pléthore de notions et sauf à garder certains livres comme livres de chevet ou en faire des résumés à sa façon (sous forme de fiches), c’est compliqué de tout retenir. 

C’est forcément plus accessible maintenant avec la quantité de documentaires, de conférences sur le net ou des livres pour lesquels les auteurs ont compris qu’il était plus efficace de faire passer leur message de développement personnel sous la forme d’un roman comme par exemple « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano. 


Pour ma part, j’ai essayé d’écrire plutôt un guide pratique sur le ton d’une discussion qu’on pourrait avoir ensemble en compilant le maximum d’exercices à faire à votre rythme et surtout du mieux que vous pouvez. Imaginez, vous lisez un article, une super méthode comme la mienne :o), un documentaire qui vous motive et puis quelques jours suffisent malheureusement pour que vous laissiez tomber.

Hormis la répétition, il y a peu de manières d’arriver à un changement sur le long terme. A l’époque, c’est de cette manière que j’ai appris à réaliser mes rêves et mes objectifs. Appliqué à la sphère familiale (énoncé de mission familial), je n’aurais jamais cru que cela puisse être si efficace ! Tous mes objectifs ont été atteints et largement dépassés.   


21 jours ou 3 semaines minimum seraient nécessaires pour assimiler une nouvelle habitude. Il y a débat sur la véracité de ces 3 semaines. Aucune preuve scientifique n’existerait sur le sujet. Est-ce là l’essentiel ? Avons-nous vraiment besoin de cette preuve pour y croire ? 

Le bon sens parle de lui même. Lorsque nous testons quelque chose de nouveau, nous nous rendons bien compte qu’au bout d’un moment (sûrement 20 heures :o)), ce qui était pénible à faire parce que nous devions nous concentrer et réfléchir pour y arriver est devenu un automatisme. 

Vous vous rappelez de vos premières fois lorsque vous avez appris à conduire une voiture ? C’était vraiment galère non ? Et maintenant vous êtes passé(e) sur le mode « automatique ». 


Nous avons l’impression que notre partie consciente dirige notre quotidien mais en fait, c’est bien notre inconscient qui décide pour nous. Les progrès de la science et notamment des neurosciences ont confirmé la puissance et l’omniprésence de notre inconscient dans notre vie de tous les jours.  A part répéter, répéter et encore répéter pour changer ses automatismes, il n’y a pas grand chose d’autre à faire pour déprogrammer notre inconscient à part peut-être l’hypnose. 

Il y a plus de 20 ans, on parlait peu d’hypnose ou seulement de manière spectaculaire (à la Messmer dans Stars sous hypnose :-))

Désormais l’hypnose notamment ericksonienne s’est considérablement développée ces dernières années notamment dans les hôpitaux pour aider les patients à gérer la douleur et lors d’opérations également. 


« Il est très important que les gens sachent que leur inconscient est plus intelligent qu’ils ne le sont. Il y a une plus grande richesse de connaissances stockées dans l’inconscient » 

Milton H. ERICKSON


Egalement, la méditation thérapeutique de pleine conscience (un diplôme universitaire intitulé « médecine, méditation et neurosciences » est délivré depuis 2012 à la faculté de Strasbourg) grâce notamment au Docteur John Kabat-Zinn et son programme MBSR de réduction du stress basée sur la pleine conscience  dont  l’intention est d’apprendre à pratiquer la méditation (Mindfulness) et l’intégrer dans sa vie quotidienne.


Sans oublier le yoga qui, hormis la journée mondiale instituée le 21 juin, compte de plus en plus de pratiquants. Ne serait qu’en France, on en totaliserait environ 2 millions avec une part d’hommes qui est passé à 30% (contre 10% il y a quelques années) et une moyenne d’âge qui est passée de 50 à 40 ans.  Les études sur les bienfaits du Yoga convergent toutes vers le même constat : son action est bénéfique tant sur l’esprit que le corps. Il aide au bien-être d’un point de vue général mais plus concrètement à lutter contre les maladies cardio-vasculaires, favorise la digestion, l’irrigation des organes vitaux.. 


D’autres « techniques » se développent également comme l’EFT (Emotional Fredoom Techniques) une sorte d’acuponcture digitale. Cela consiste à utiliser les mêmes méridiens énergétiques que l’acuponcture (sans les aiguilles mais en tapotant) tout en affirmant des phrases liées à son trouble, guidé par un thérapeute.  A approfondir car le recul sur cette pratique n’est pas le même que l’hypnose thérapeutique (dont de nombreuses techniques découlent comme l’EMDR ou justement l’EFT) et s’adresse plutôt à un type particulier de public qui est plus sensible d’un point de vue Visuel (EMDR) ou Kinesthésique (EFT) ou encore de la méditation même si l’acuponcture classique, indienne, est connue depuis des millénaires.


Sens, Plaisir, Atouts (SPA)


Le procédé SPA : Sens, Plaisir, Atouts explicité dans le livre « L’apprentissage du bonheur » de Tal Ben SHAHAR peut-être rapproché de la méthode de Stephen R. COVEY dans « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent » basée sur des principes universels et l’énoncé de mission personnel et/ou familial.


On transforme l’idée, le concept, la croyance limitante, bref le conditionnement  « on a rien sans rien » (qui est bien sûr faux mais tellement ancré en nous) par « en avoir maintenant, c’est avoir plus tard » : 

Dans la recherche d’un emploi par exemple, pour identifier le secteur d’activité qui vous conviendrait, le type de fonction auxquelles vous pouvez prétendre avec vos qualifications, vos qualités, vous devez répondre sincèrement aux 3 questions ci-dessous : 


Qu’est ce qui a du sens pour moi ?

Qu’est ce qui me fait plaisir ?

Quels sont mes atouts ?


C’est une méthode simple, pratique, efficace qui peut s’appliquer dans bien d’autres domaines comme aide à la décision et, par conséquent, dans votre quête d’un peu plus de bonheur dans votre vie.


Donner la priorité aux priorités


  • Se fixer des résultats raisonnables à atteindre par rôle avec un délai pour éviter de naviguer à vue ou au gré du vent 
    • Si dans votre rôle par exemple de cadre supérieur, votre objectif de revenu mensuel est de 10 000 euros, à quel terme vous fixez-vous l’atteinte de ce revenu ? 2, 5, 10 ans ?
    • Une fois le délai (raisonnable) fixé : le décomposer de la manière suivante : 
      • Prenons l’hypothèse d’un revenu mensuel actuel de 3 000 euros, vous planifiez de gagner 1 000 euros de plus cette année, 1 000 de plus l’année suivante et ainsi de suite pour atteindre et même dépasser ces 10 000 euros. 
      • C’est à adapter en fonction de votre secteur d’activité, votre formation, votre poste ou statut. L’idée est de ne pas avoir en tête uniquement l’objectif final (les 10 000 euros) car du fait de vos croyances limitantes autour de l’argent (selon votre votre éducation, votre enfance…) ou le concept du thermostat financier découvert dans une vidéo d’Olivier MADELRIEUX sur You Tube, inconsciemment, vous « refuserez » de générer ce revenu.
  • C’est le même principe pour tout type d’objectif. Si pour vos 70 ans, par rôle, vous vous êtes fixé différentes atteintes de résultats repris dans votre énoncé de mission personnel, cela veut bien dire qu’à 60 ans, vous aurez atteint des objectifs intermédiaires, idem à 50 et ainsi de suite jusqu'à votre âge actuel.
  • Lorsque vous procédez de cette manière, la clé est que cela vous permet de donner automatiquement la priorité aux priorités. De répondre ou non à une sollicitation. Rentre-t-elle dans le cadre de votre vie basée sur des principes universels et dans vos objectifs consignés dans votre énoncé de mission personnel ou familial ? Si ce n’est pas le cas, pourquoi perdre du temps ?
  • Attention, un rappel, les objectifs dits externes ne fonctionnent pas pour atteindre le bonheur. 
    • L’exemple de la vidéo de Cyprien lorsqu’il atteint les 10 millions d’abonnés sur sa chaine Youtube est à voir sur ce sujet. Il va à la rencontre de ses fans et lorsque le compteur passe la barre des 10 millions d’abonnés en direct sous ses yeux, il a cette phrase ô combien symptomatique «  Et si je me réveille un matin et que tous les abonnés ont disparu ?! »

Exercices pratiques


Faites au moins une des 7 préconisations ci-dessous pendant les 3 semaines qui viennent et vous vous sentirez forcément mieux dans vos baskets (c’est un bon début :o) et aussi dans votre tête. L’idée est de transformer ces exercices en rituel. C’est à dire qu’ils deviennent aussi simples, habituels et mécaniques que vous brosser les dents ou prendre une douche. Vous ne faites plus d’effort particulier, vous ressentez éventuellement du plaisir à les réaliser, cela vous manque quand vous ne les faites plus et votre vie au quotidien va vraiment changer.


    • Une 1/2 heure de marche rapide (ou un footing si vous pouvez ou préférez) par jour et/ou au minimum 3 fois dans la semaine est meilleur qu’une séance de 2 heures de piscine ou tennis occasionnellement. Cela a été vérifié par des études américaines (reprises dans « The Happiness Equation ») qui ont également mesuré l’impact positif sur un état dépressif.  
    • Prendre quelques minutes par jour pour écrire précisément une expérience qui a été positive pour vous. Comme le cerveau ne fait pas la différence entre la réalité et votre imagination ou des souvenirs, le fait de relire ces mots vous replongera dans la situation et, en l’occurrence, l’émotion ressentie à ce moment là.   Cela vous fait du bien. On peut le faire également avec une technique d’ancrage plutôt que d’écrire. En serrant le poing par exemple et en faisant « remonter l’émotion en visualisant la scène positive ».  Par la suite, à force de répétition, lorsqu’on resserre le poing, cela nous remet dans l’émotion positive. Le tout associé à des affirmations positives sur sa vie du type « Je suis en bonne santé, j’excelle dans ma vie professionnelle… »  Cela s’apparente à des techniques de PNL (Programmation Neuro-Linguistique) qui prennent leurs racines dans hypnose.
    • Dans la semaine, faire 5 actes de gentillesse complètement gratuits. Sourire plutôt qu’être indifférent, aider quelqu’un à se garer, laisser passer une voiture qui n’a pas forcément la priorité, offrir un café, écrire un mot de remerciement à quelqu’un.
    • Quelques minutes de déconnexion (plus de téléphone, tablette, ordi) alors que nous sommes censés être désormais constamment joignable. Mais l’essentiel est-il d’être joignable ou plutôt efficace lorsqu’on rappelle quelqu’un qui nous a laissé un message ?  
    • Quelques minutes de méditation ou de profondes respirations et si possible un yoga
      • Les applications « Petit Bambou » ou « 7 mind » pour démarrer la méditation sont très bien. Dans des moments de stress, vous pouvez vous en servir pour générer de l’apaisement .   
    • « Si vous pouvez être heureux avec des choses simples alors cela sera simple d’être heureux ». Prenez un bout de papier, un ordi et écrivez 3 à 5 choses qui vous sont arrivées la semaine pour lesquelles vous êtes reconnaissant(e). Cela peut être d’avoir apprécié un coucher de soleil, une bonne note à l’école d’un de vos enfants, un moment partagé avec un(e) amie, un succès à votre travail…C’est un moment privilégié dans lequel vous êtes simplement reconnaissant(e), vous êtes dans la gratitude. Par la suite, vous pouvez essayez de le faire au quotidien, avant de vous coucher pour vous endormir avec des idées positives. 
    • Le jeûne alimentaire : les bienfaits du jeûne ne sont plus à prouver notamment à propos de la régénérescence des cellules et son effet détox. Au besoin, demandez à votre médecin traitant s’il n’y a pas de contre-indication vous concernant et celui qu’il vous préconise (intermittent, intégral, hydrique…) avec la préparation adaptée. Dans tous les cas, commencez doucement et faites de votre mieux. Normalement, vous ressentirez rapidement les bénéfices de laisser « cette formidable machine » qu’est notre corps respirer un peu et plus particulièrement au niveau du foie, du pancréas, de l’estomac. Il a des effets positifs également sur votre système cardiovasculaire.  Bref, pour une méthode gratuite, que de résultats bénéfiques ! Ce qui peut-être perturbant est l’activité de votre cerveau qui pourrait-on dire est décuplée pendant la durée du jeûne. 

                                            « Happy People don’t have the best of everything. They make the best of everything… »



 



Partagez cette actualité :

0 Commentaire(s)

Ajouter un commentaire

Ceux qui ont consulté cet article, ont également regardé :

"TU ES CE QUE TU CROIS"
+
"TU ES CE QUE TU CROIS"
13 May 2017

Après un réveillon entre amis à danser, boire quelques Moscow Mule (j’ai découvert ce cocktail à base de vodka, jus de citron vert et Ginber Beer) et surtout...

Les 3 habitudes indispensables qui ont transformé le rebelle que j’étais en un chef d’entreprise à succès et surtout en homme serein et heureux
+
Les 3 habitudes indispensables qui ont transformé le rebelle que j’étais en un chef d’entreprise à succès...
13 May 2017

Cet article participe à l’événement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen. J’apprécie beaucoup ce blog, et un de mes...

Comment être heureux? Devenir le designer de son bonheur
+
Comment être heureux? Devenir le designer de son bonheur
13 May 2017

On est très heureux de vous présenter notre nouvelle chaine youtube commune : DESIGNER DE BONHEUR.On avait une chaine Youtube chacun, mais c'était devenu une évidence...